Au temps du confinement

Au temps du confinement, nous n'avions pas l'habitude de porter un masque. C'était tout nouveau, beaucoup oubliait de le mettre. La police verbalisait les contrevenants ! Aujourd'hui il ne viendrait à personne l'idée de sortir sans masque, comme avant personne ne sortait nu. C'est aussi au temps du confinement que nous avons perdu l'habitude de nous serrer la main. Au tout début, des gestes de contact ont été mis en place : se cogner le coude par exemple mais très vite, on ne se saluait plus que de la voix !
Tu n'as jamais connu de réunions en présentiel (encore un mot qui a été inventé à ce moment là). Je me souviens de ton étonnement devant certains films où une salle était réservée à ce type d'activité ! Pour toi et ta génération c'est un tel gâchis de place.
Tu ne peux pas te rendre compte de ce qu'on appelait la folie de Noël ou la folie des soldes. Le nombre de gens qui peuvent occuper un mètre carré pour accéder à un étal te sont tout aussi étranger. Aujourd'hui tous les achats s'effectuent sans contact : internet, click and collect. Les périodes de frénésie d'achats se traduisent par des temps de réponse excessifs sur l'ordinateur et du stress pour savoir si oui ou non vous obtiendrez votre article.
Nous, nous ne savions pas à l'avance ce que nous allions acheter, nous nous promenions entre les objets, nous pouvions les toucher, tourner autour, nous pouvions feuilleter un livre. Il y avait même des stands où tu pouvais goûter les produits. Evidemment, sans masque et sans gants ! Oui cette période te parait particulièrement dangereux et peu hygiénique.
Au début de confinement, nous pouvions encore aller dans les magasins pour certains articles et puis la notion même de magasin a disparu.

2020-11-21