Découverte

Crom boitait encore de sa dernière rencontre avec ce sanglier mauvais. Ce matin, il avait laissé partir ses compagnons de chasse avec regret. Pas question pour autant de rester avec les femmes et les vieillards ! Il partit donc avec son javelot et ses hameçons vers la rivière. Arrivé au bord de l'eau, son oeil fut attiré par quelque chose de brillant apporté par le courant et comme déposé à son intention. Un cadeau des dieux pour compenser son infirmité sans aucun doute. Il s'en empara fermement malgré une petite appréhension, mais rien ne se passa. L'objet était inerte même s'il était brillant et pouvait refléter le soleil avec tellement d'éclat, qu'un court instant, il en fut ébloui. Il expérimenta un long moment les utilisations possibles de cette réflexion lumineuse. Il effraya ainsi un gros volatile tapi dans les fourrés. Ce volatile comestible ébloui, fut facile à occire d'un coup de javelot. Tout ragaillardi, Crom reprit de plus belle l'observation de l'objet. Plat et pas plus long que la paume de sa main, il pouvait le glisser dans l'une des poches de sa tunique. Par rapport à sa taille, l'objet était lourd. Sur deux des côtés, il voyait que l'objet était finement travaillé. Après pas mal de manipulations et de grognements, Crom extirpa une espèce de vrille en métal ! Il l'essaya dans la terre, sur du bois, sur de la pierre. Il fit des trous, sauf sur la pierre où seule une égratignure apparut. Ayant compris comment il avait sorti la vrille, il extirpa les autres trucs ; une lame courte, striée d'un côté, deux lames croisées et articulées avec lesquelles il réussit à couper des feuilles de l'orme mais rien de plus dur et une autre excroissance bizarrement ouvragé auquel il ne trouva aucune utilité. Finalement, le plus intéressant restait son pouvoir éblouissant. Il le cacha dans sa poche car il ne souhaitait partager sa découverte avec personne, encore trop vexé d'avoir été laissé de côté. Il attacha l'oiseau par les pattes à son javelot et rentra triomphant au campement.
Pendant que les femmes plumaient et préparaient la cuisson, il réfléchissait à sa trouvaille. Il commençait à comprendre l'utilité de la vrille, pour enfoncer plus facilement les chevilles dans le bois par exemple et il sentait que le fait de croiser des lames pourrait aussi se révéler utile, mais pas dans cette taille ridiculement petite qu'il avait à sa disposition.

2020-09-13