Haïkus

Le bois sec crépite
Dans la grande cheminée
Nous n'avons plus froid.

Rouge et dévorant
Terreur et Désolation
Le feu sème l'effroi.

Les poutres d'acier
entrelacées vers le ciel
temple de métal.

Doux gazouillis frais
sous les cerisiers fleuris
le ruisseau cascade.

La terre brune qui fume
le boeuf laboure lentement
promesse de printemps.

Le mercure s'enfuit
vif argent en long ruban
thermometr' cassé.

Chaînette échappée
du profond décolleté
médaillon d'argent.

Feuille d'aluminium
si lisse devient tout' froissée
gâteau protégé

Au soleil levant
le rouge laqué devient or
éblouissement.

Rouge, orange, or
dans tes longs cheveux cuivrés
explose la lumière

2017-12-16