Hokusai

15.30/20

L'exposition reprend chronologiquement les périodes artistiques au nombre de six. Ce qui m'a le plus surpris c'est le nombre de livres. En fait Hokusai dessinait énormément et ces dessins étaient publiés dans des livres illustrés, sur des cartes à jouer, des manuels etc. Pour certains le tirage était limité à quelques exemplaires. En fait j'ai l'impression d'avoir vu très peu de dessins originaux.

Son style évolue au cours de sa vie et je préfère nettement les dernières années où il abandonne l'estampe classique à l'encre de chine pour se rapprocher de la peinture : des oiseaux, des poissons, des fleurs et des vagues !

La fameuse vague n'est pas très grande et n'est pas isolée, d'autres dessins font la part belle aux flots. Cette oeuvre emblématique est l'une des trente six vue du mont Fuji (en effet il est bien présent et au centre du tableau en plus mais ce n'est pas lui qui attire l’œil).

Une salle est consacrée aux "Hokusai manga". Ce sont des estampes (gravures sur bois) en trois couleurs (noir, gris, et couleur chair). Il en existe des milliers, réparties en 15 carnets ; le premier fut publié en 1814, quand l'artiste avait 55 ans.

Un petit documentaire explique comment les graveurs utilisent un dessin pour en tirer une estampe. C'est un travail minutieux ! Le papier est fabriqué à partir de mûrier, la planche de bois est en cerisier. L'artisan grave délicatement le dessin puis l'encre soigneusement en utilisant des tampons de bambou.

L'oeuvre que j'ai préférée : Dragon dans les nuées !

L'exposition se termine avec une citation de l'artiste :

"Vers l'âge de 50 ans, j'avais publié une infinité de dessins, mais tout ce que j'ai produit avant l'âge de 70 ans ne vaut pas la peine d'être compté. C'est à l'âge de 73 ans que j'ai compris à peu près la structure de la nature vraie, des animaux, des herbes, des arbres, des oiseaux, des poissons et des insectes. Par conséquent, à l'âge de 80 ans, j'aurai encore fait plus de progrès. A 90 ans, je pénétrerai le mystère des choses. A 100 ans, je serai décidément parvenu à un degré de merveille, et quand j'aurai 110 ans, chez moi, soit un point, soit une ligne, tout sera vivant."

Voir L'article sur le même sujet

2014-12-22

14.80

illustration

14.20

illustration

14.60

illustration

14.70

illustration

16.50

illustration

14.90

illustration

13.70

illustration

15.40

illustration

Nouveau commentaire