Frankie Blue

14.20/20

Britannique donc étrange pour un français, ce livre raconte le passage à l'age adulte d'un trentenaire (il était temps quoique ce soit de plus en plus fréquent aujourd'hui avec les adulescents). Le ton est sardonique, à la limite du cynisme. Ses 4 héros ne sont pas reluisants : issus d'une banlieue pourrie, fans d'un club de foot local et semble-t-il assez minable. Ils restent dans un cadre rigide où chacun a une place qui ne lui convient pas : le raisonnable chauffeur de taxi, le M'as-tu-vu italien macho et friqué, le baratineur agent immobilier (le narrateur) et le nerd paumé. Figé sur un souvenir d'un 14 août mémorable, ils n'arrivent plus à évoluer. Comme le narrateur va se marier, la situation se défait enfin, non sans douleur et grincement de dents. Cela m'a fait penser aux deux livres de Jonathan Coe (Bienvenue au Club et le cercle fermé) : même description désenchantée des banlieues plutôt sordides et pauvres des villes anglaises (Londres ou Birmingham). Le foot y a la même importance ainsi que les "amis" d'enfance que l'on continue à fréquenter "par habitude".


l'auteur : écrivain et journaliste, Tim Lott est né en1956 à Southall. Ses livres comportent une grande part d'autobiographie.

2015-04-04

15.40

illustration

12.70

illustration

15.60

illustration

13.20

illustration

11.80

illustration

15.20

illustration

14.20

illustration

15.70

illustration

Nouveau commentaire