La voleuse de livres

15.80/20

La grande narratrice de « La Voleuse de livres », la Mort, se présente comme profondément humaine, « hantée par les hommes ». Elle recueille les âmes avec douceur et délicatesse, les transporte sous son bras ou les berce. A commencer par celle du frère de l’héroïne: Liesel.
L'histoire se passe dans l'Allemagne nazie, dans le petit peuple pauvre qui n'adhère, ni ne résiste, reste humain malgré les difficultés de la vie. Triste mais beau.
Surprenant par le point de vue inédit du narrateur et par des trouvailles éditoriales en particulier le lecteur découvre des pages de Mein Kampf peintes en blanc puis utilisées comme support d'une histoire illustrée (délibérément assez mal dessinée) hautement symbolique.

Markus Zusak (né le 1er janvier 1975 à Sydney) est un écrivain australien deromans pour jeunes adultes. Il a notamment écrit La voleuse de livres, best seller des livres pour enfants et pour adultes en 2007.

Le roman a obtenu un succès international auprès du public comme auprès des critiques qui ont salué l'aspect déconcertant du récit et les valeurs qu'il défend contre la barbarie comme l'importance des liens familiaux, l'amitié, la solidarité humaine et la puissance des livres.


La Voleuse de livres (The Book Thief) est aussi un film dramatique américano-allemand réalisé par Brian Percival, sorti en 2013. Cette adaptation hollywoodienne plutôt réussie reprend ce qui faisait la force du roman : le langage est mis en scène comme une forme de résistance à la barbarie — nazie, en l'occurrence.

2015-02-21

11.00

illustration

15.50

illustration

15.20

illustration

14.80

illustration

16.30

illustration

12.80

illustration

15.20

illustration

7.50

illustration

Nouveau commentaire