Auguste

15.40/20

Très belle exposition au Grand Palais pour commémorer le bimillénaire de la mort du premier empereur romain : Octave Auguste (-63 à +14) .

C'est la statue monumentale (prêtée par le Vatican) d' Auguste cuirassé dit Auguste prima porta qui nous accueille.Son armure est délicatement sculptée de scènes symboliques : province soumise, abondance, ...
C'est aussi cette statue qui figure sur l'affiche.

L'espace baigné de lumière jouit d'une belle hauteur de plafond pour la mise en valeur des trois cents œuvres exposées : de nombreux portraits et hauts-reliefs de marbre, des décors polychromes, les premiers flacons de verre soufflé, mosaïqué et rubané d'or, de la vaisselle d'argent repoussé, des bijoux et des pans d'architecture monumentale.

L'exposition est distribuée en 7 parties chronologiques :

1- Octave et la guerre civile :
héritier désigné de César à 19 ans, il s'engage dans la guerre civile pour venger l'assassinat de César (-44) en formant une coalition avec Marc Antoine et Lépide. Son arrivée seul au pouvoir suit la victoire d'Actium (bataille navale).

2- Le régime augustéen :
Elle explique l'utilisation de la statuaire codifiée et des monnaies pour légitimer le règne d'Auguste et de sa famille pour anticiper sur sa succession. L'adhésion des habitants se manifeste par les commandes privées de représentations de l'empereur Auguste.

3- La Rome d'Auguste :
Auguste a beaucoup œuvré pour moderniser Rome soit en finançant des travaux soit en encourageant les autres : «J'ai trouvé une Rome de briques et laissé une Rome de marbre»

4- La diffusion d'un nouveau langage artistique de tradition grecque:
Dans cette partie de belles statues en particulier Vénus ou Oreste et Pylade (voir album Auguste).

5- Le cadre privé à l'époque d'Auguste :
Elle présente de magnifiques pièces (verreries, bijoux, mobiliers, peintures murales) trouvées dans tout l'empire romain et datant de l'époque prospère d'Auguste.

6-Auguste et les provinces :
Une salle présente les provinces soumises : Espagne, France, Afrique du Nord, Grèce et Asie occidentale. Seule l'Allemagne n'a pas été conquise.

7- Mort et apothéose :
une dernière salle expose une statue de Livie et de Tibère, successeurs désignés par Auguste et acceptés sans soucis. Il s'agit sans doute de son plus grand succès politique qui a su modifier lentement les mentalités pour installer à sa suite un régime politique pérenne.

Voir L'album sur le même sujet

2014-04-13

13.70

illustration

14.90

illustration

16.50

illustration

15.30

illustration

12.20

illustration

14.30

illustration

14.60

illustration

14.30

illustration

Nouveau commentaire