Week-End à Coblence (2/3)

Une journée bien remplie ! Nous avons quitté l'hôtel vers 10h pour rejoindre le centre ville en passant devant le Parlement : un bâtiment néo-classique, très long, un peu massif, même avec ses colonnes doriques et son fronton triangulaire !

Nous perdons un peu de temps à m'acheter des chaussures, mes bottines de travail ne facilitant vraiment pas la marche !

Ensuite, sans vraiment suivre un itinéraire, nous avons déambulé de places en placettes et de ruelles tortueuses en rues étroites, certaines piétonnes, d'autres non. Coblence est une jolie ville qui surprend à chaque coin de rue par une fontaine malicieuse, une façade délicate, une église baroque ou un temple protestant classique ! Le fameux Deutches Ecke est lui aussi particulier, d'une part une pointe triangulaire s'avance au confluent paisible de la Moselle et du Rhin, d'autre part l'immense statue équestre de Guillaume 1er en métal sombre écrase le point de vue et cache la ville !

Nous sommes allés déjeuner au Einstein, sympathique restaurant aux plats typique (nous prenons tous les 2 le schnitzel Einstein).

Nous nous renseignons pour les possibilités d'aller visiter le château de Stolzenfelds, mais il est un peu tard et nous remettons cela à demain.

Nous allons donc prendre le téléphérique pour monter à la forteresse d'Ehrenbreistein, à part la pluie intermittente et les nuages omniprésents, le panorama est grandiose. Nous allons jusqu'à un étrange belvédère en bois puis nous entrons dans cette forteresse, la 2ème plus grande d'Europe et elle est impressionnante : trois enceintes successives dont les accès sont en quinconce pour faciliter la défense. Pleine de coins et recoins, parsemée de cour intérieures discrètes, c'est presque un labyrinthe ! Des expositions temporaires ou permanentes sont proposées dans les anciennes cellules ou salles de garde. Une auberge de jeunesse s'est même implantée dans les murs à la pointe sud !

Nous avons pris un ring ticket, c'est à dire que nous partons en téléphérique mais revenons par un ascenseur et un ferry. Comme le dernier ferry est à 18h15, nous quittons la forteresse à 17h15 mais nous aurions pu fureter encore un peu !
L'ascenseur ressemble à un funiculaire mais sans contrepoids. Nous marchons un peu pour rejoindre le bord du Rhin et trouver l'embarcadère du bac réservé aux piétons. Nous avons bien calculé notre coup, nous prenons l'avant dernier ferry ! 10 minutes de traversée et nous revoici au pied du téléphérique.

Nous longeons tranquillement la rive jusqu'à l'hôtel.

A 20h nous redescendons sur la rive pour manger au Weinstub très typique avec ses colombages, niché au pied de l'hôtel. Hélas il est complet, nous retournons au coeur de la vieille ville ou au milieu de restaurants italiens nous trouvons Hans im Glück, original et délicieux. Le décor ressemble à une forêt de bouleaux avec un puits aux souhaits ! Nous y mangeons un hamburger sans pain.

2019-09-07